Un MOOC pour recruter ? Ça roule ! L’exemple d’Eurotunnel

Retour d’expérience du MOOC « Sur les Rails de l’Emploi »

Groupe-eurotunnel

Quand une entreprise peine à recruter sur des métiers méconnus…
Quand elle souhaite développer sa marque employeur
Et qu’elle se nomme groupe Eurotunnel…
Elle met en place le 1er MOOC Emploi du secteur ferroviaire, « Sur les Rails de l’Emploi », qui devient un puissant outil de recrutement !

Rencontre avec Julien Marteel, Responsable Projets et Développement Formation, qui nous emmène dans les coulisses de ce MOOC.

Commençons par les résultats de ce MOOC

Au travers le partage de cette « vidéo de conclusion » du MOOC, découvrons quelques éléments concrets…

Julien Marteel, revenons sur  le contexte et les problématiques qui ont engendré le choix de créer un MOOC pour le groupe Eurotunnel ?

Julien MarteelLe groupe Eurotunnel est historiquement connu pour son extraordinaire lancement du tunnel sous la manche reliant la France et la Grande Bretagne en 1994. Il a depuis diversifié son activité dans le transport et plus spécifiquement dans le transport ferré. C’est ainsi qu’ont été créées Europorte, sa filiale de fret ferroviaire, qui gère notamment les zones portuaires des principaux grands ports de France, et plus récemment, le CIFFCO, filiale formation, qui forme  l’ensemble des collaborateurs d’Eurotunnel mais aussi ceux de nombreuses grandes entreprises ferroviaires françaises aux métiers du rail.
Et toutes ces entreprises ont une même problématique… celle du recrutement.

Effectivement, qu’ils se trouvent aux commandes des machines ou le long des voies ferrées, les métiers du rail ont leurs spécificités, leur technicité, le poids de l’histoire des sociétés ferroviaires, bref tout un contexte qui fait qu’aujourd’hui (enfin, avant le MOOC 😉 )  ils sont mal connus du grand public. Plus de 600 emplois seraient pourtant à pourvoir dans les différentes entreprises de la filière !

Pour en revenir au CIFFCO, notons bien que ce n’est pas directement le centre de formation qui recrute, mais bien ses clients.
Concrètement, une entreprise ferroviaire identifie ses besoins de recrutement en fonction des contrats qu’elle conclue. Ensuite elle fait appel à un centre de formation auquel elle envoie ses nouvelles recrues apprendre leur futur métier. Après une période de formation au centre, qui peut être longue (parfois jusqu’à un an), les collaborateurs sont enfin prêts à assurer leurs missions.

Le hic, c’est que la filière ferroviaire est méconnue.
Le recrutement est donc difficile :
comment trouver des candidats pour des métiers dont ils n’ont même pas la connaissance ?
Beaucoup des personnes recrutées abandonnent en cours de formation faute d’avoir bien compris les enjeux de leur futur métier.
Tout cela est coûteux, tant pour les candidats qui investissent du temps, qu’évidemment pour les entreprises !

C’est donc en partie pour répondre à cette problématique que le CIFFCO s’est lancé dans la création du MOOC « Sur les rails de l’emploi ».

L’idée était de sensibiliser les potentiels recrutés, le plus tôt possible. Notamment des jeunes. Les confronter à la réalité de ces métiers-là, à ce que ça implique concrètement pour eux. En fait, c’est parier qu’en recrutant mieux on obtiendrait des candidats plus au fait de ce que leur employeur attend d’eux en termes de compétences et de formation et qui bien sûr iront jusqu’au bout. Et puis à travers le MOOC, on souhaitait aussi valoriser notre marque employeur !

EurotunnelDonc c’est décidé, vous lancez un MOOC pour recruter. Combien d’inscrits visiez-vous ?

On a tous fait des plans sur la comète : mille, cinq-mille, dix-mille, c’était difficile à estimer ! En fait on n’avait aucun élément de comparaison contrairement aux MOOC universitaires. En dessous de mille on se disait que c’était un bel investissement d’hommes et d’argent pour peu de personnes. Et avec les 5 000 personnes qu’on a eues, c’était une très belle réussite !

Le parcours classique dure 4 semaines. Un parcours avancé de deux semaines le complète.
En tout c’est donc  800 personnes qui sont allées jusqu’au bout.
Et comme le MOOC a aussi pour objectif d’attirer un public plutôt jeune, il intègre des outils de serious game, de simulation 3D… (bref jolis défis pour les équipes organisatrices !)

C’est donc pour cette 1ère session du 1er MOOC d’Eurotunnel, quelques 5300 personnes qui se sont plongées dans les métiers du rail.
Pour les lecteurs de Miss MOOC, voici une vidéo de l’univers du MOOC qu’ils ont traversé.

Aujourd’hui, quelques mois ont passé… outre le succès du MOOC pendant sa diffusion, quels effets mesurez-vous par rapport aux problématiques de départ ?

Premièrement, ceux qui ont obtenu l’attestation, la joignent de manière quasi systématique aux services recrutement des filiales du groupe Eurotunnel.
Deuxièmement, comme nous travaillons avec de nombreuses entreprises, on a des contacts fréquents avec les DRH et c’est étonnant de constater que, depuis la finalisation du MOOC, une candidature sur deux joint une attestation ou un certificat !
Cela montre que les MOOCers sont fiers de montrer leur assiduité et leur réussite. Pour le recruteur, c’est également un signe fort de la motivation et de l’intérêt du candidat

En avant-première voici le témoignage de l’un des MOOCer

 

Une autre chose m’intéresse… Même si ce n’était pas l’objet visé, comment ce  MOOC a-t-il agit sur la valorisation des métiers en interne ?

Ce qui est assez étonnant c’est que nous avons eu beaucoup de retours des experts de la profession.
Ils ont d’ailleurs pris un malin plaisir à faire le MOOC et au final, ils se sont pris au jeu !
Des membres de l’EPSF (Autorité Française de Sécurité Ferroviaire) et de l’ERA (European Railway Agency), deux institutions un peu « gendarmes du rail », nous ont même demandé la date de la prochaine session pour l’ensemble de leurs collaborateurs. Et ça c’est plutôt agréable 😉

Nous avions un peu peur, le sujet est tellement vaste…
Tout au long de l’écriture du scénario du MOOC, la difficulté était de raconter une belle histoire, qui soit simple tout en gardant son ADN…  C’est fondamental pour le secteur ferroviaire (certainement comme dans d’autres métiers). Le respect des procédures c’est leur âme. Raconter, à un public de néophytes, à un public qui s’y connait un minimum, l’histoire, le fonctionnement des machines, des hommes etc. en étant didactique sans être trop vulgarisant… Ça a vraiment été un gros challenge !
On avait fait des vidéos de quatre minutes pour expliquer, par exemple, le système de freinage des trains.
Ce sont des notions que nos formateurs en présentiel mettent cinq jours complets à expliquer !

Avant de nous quitter Julien, vous souhaitez ajouter un élément important concernant la promotion du MOOC

Pour ne rien vous cacher, j’en parle régulièrement parce que je pense qu’une grosse part du succès du MOOC c’est le nombre de personnes inscrites.
Pour cela l’Emploi Store et le Pôle Emploi ont été de formidables catalyseurs pour communiquer autour de ce projet.
Ils ont sensibilisé leurs équipes, fait parler du projet autour d’eux avec leurs outils etc. Tous nos partenaires ont vraiment joué le jeu (Pole Emploi, Adecco, Railenium, iTrans).

 

merci

 

Julien, merci beaucoup pour ce partage d’expérience. Merci de le partager avec d’autres entreprises elles-mêmes en expérimentation, en réflexion autour du MOOC. Tout comme cet article sur Aquent qui recrute à travers des MOOC, votre expérience via le MOOC « Sur les Rails de l’Emploi » confirme, s’il en était besoin, que le MOOC décloisonne l’entreprise…
Formation, recrutement, communication, le MOOC peut servir différents besoins de l’entreprise, des collaborateurs, des candidats etc…

sac Miss MOOC

Miss MOOC

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s