Mini MOOC, tout gratuit, mais il fait le maximum : reprendre la main sur un contrôle URSSAF !

 Faire son MOOC quand on est une PME, c’est possible !

logo-mooc-lefaucheuravocats-01Comment et pourquoi, le responsable d’une petite entreprise se lance dans l’aventure d’un MOOC… ?
Que peut bien apporter à son entreprise ce drôle d’objet, encore novateur, à la fois learning, à la fois communication ?

Et enfin comment s’organise t-il concrètement pour réaliser ce type de projet, qui demande entre autre, à la fois un investissement en engagement, en temps, et aussi un peu en budget…

C’est à l’occasion de l’ouverture des inscriptions du MOOC « Contrôle URSSAF, et si vous repreniez la main ? » que votre dévouée Miss MOOC, rencontre Vincent Le Faucheur.
Le thème du MOOC, un peu pirate, est accrocheur… 😉
Découvrons donc ce MOOC et cet avocat entrepreneur, qui s’est lancé dans l’aventure…

Pour commencer, découvrez le teaser :

Qu’est ce que le MOOC Contrôle Urssaf va apporter à ceux qui vont le suivre ?

Le programme du MOOC annonce :

  • la découverte des différentes étapes d’un contrôle
  • le repérage des irrégularités
  • et enfin comment agir

Il me semble bien que sujet devrait intéresser  un grand nombre d’entreprises et d’entrepreneurs !
Et concerner  tous les secteurs d’activités et toutes les tailles d’entreprises…
Bref, ça pourrait bien faire du bruit dans Landerneau ce MOOC… c’est un breton je peux me permettre l’expression 😉

Mon objectif premier est  de dédramatiser les opérations de contrôle, souvent vécues comme une punition et un cauchemar. Cela passe notamment par la description des différentes étapes de contrôle, très souvent mal connues par les entreprises.

Qu’un avocat spécialisé offre gratuitement un décodage des contrôles , des moyens de reprendre la main …moi je dis, ce serait dommage de s’en priver !

Le second objectif est de démontrer que les services de l’Urssaf sont à l’origine de nombreuses erreurs qu’il convient d’exploiter pour faire tomber un contrôle.

Effectivement avec son expertise, renforcée de l’expérience accumulée auprès des dizaines de clients qu’il accompagne, Vincent Le Faucheur, a capitalisé sur les erreurs récurrentes qu’il rencontre de la part de l’Urssaf.
Les participants du MOOC vont avoir ainsi l’opportunité de bénéficier de ce partage.

En conclusion, les entreprises vont découvrir qu’à l’occasion d’un contrôle, les jeux ne sont pas faits pour l’URSSAF. Les entreprises, contrairement aux idées reçues sur le sujet, disposent d’une force de frappe contre ces contrôles.

Splendide programme annoncé pour ce que Vincent Le Faucheur présente comme un « mini MOOC » ! Mini, oui, notamment par le temps d’investissement (30 min hebdo) qu’il demande aux participants. Pour cela il a construit un MOOC digeste, à savoir : 1 semaine de découverte + 3 semaines de MOOC et une quinzaine de vidéos…
Pourtant maxi, tant par son sujet « pirate » et les solutions alternatives qu’il propose, que parce que ce MOOC a tous les ingrédients d’un grand : des vidéos, des ressources pour aller plus loin, des activités, un forum pour la communauté des participants et des visio-conférences live où Vincent Le Faucheur échangera en direct avec les participants du MOOC !

Vincent Le Faucheur, si on remonte le fil de l’histoire… comment choisit on de devenir avocat ?

C’est sans doute tout d’abord la passion d’écouter, de diagnostiquer les situations complexes et d’apporter des solutions opérationnelles à mes clients. Et puis il faut aussi, c’est certain, avoir une appétence particulière à l’art d’argumenter et de convaincre. 

Bien oui ça c’est sûr 😉

Donc, Vincent Le Faucheur est avocat au barreau de Paris. C’est le responsable d’un cabinet d’avocats qu’il  dirige depuis 20 ans. Le cabinet s’est spécialisé dans le droit social des entreprises.vincent-le-faucheur

Bon jusque là, vous me direz, rien de bien novateur… 😉

Pourtant, ce petit cabinet dynamique défend ses clients, principalement des chefs d’entreprise, dans leurs litiges avec notamment, les institutions publiques… Un peu pot de terre contre pot de fer, vous voyez ?
Au quotidien, il accompagne les chefs d’entreprises, les DRH, les Directeurs financiers etc.

slf_nTrès tôt, avec son associée, Sylvie Le Faucheur ils ont compris l’importance de donner les moyens à  leurs clients de se développer sur les sujets de leurs expertises. Le cabinet investit donc du temps pour former ses clients aux divers sujets du droit social…

Qu’est ce qui vous touche chez vos clients  qui subissent un contrôle Urssaf ?

Pour comprendre comment notre avocat en arrive là, à offrir un MOOC, voyons le début de l’histoire…
Voyons ce qui motive Vincent, ce qui provoque sans doute son côté… disruptif 😉 chef-dentreprise-homme-hero-1

Je suis sidéré de constater que les entreprises subissent purement et simplement les opérations de contrôle. La peur qu’inspire les services de l’URSSAF, souvent assimilée à l’administration fiscale, me frappe ! Enfin, entendre souvent de la part d’entrepreneurs que s’ils avaient le malheur de contester leur contrôle ils subiraient les foudres de l’administration…

Bon oui, on comprend bien, que se sont ces situations d’impuissances dans lesquelles se sentent pris les entrepreneurs qui ont fini par pousser Vincent Le Faucheur à faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire (en tout cas dans le secteur du droit et aussi dans celui des PME…)

Mais de là à embarquer dans l’idée de réaliser un MOOC pour vos clients ?

Voir , puisque vous avez décidé que ce soit un MOOC accessible à tous, beaucoup plus que vos seuls clients…
Je comprends que dans la continuité des formations sur lesquelles vous intervenez, vous aviez déjà une sensibilité particulière à la transmission…Il me semble aussi que pour ce projet de MOOC, vous avez eu un « impulseur » ?

Oui, j’ai tout d’abord été aidé par mon épouse et associé, Sylvie, qui m’a coaché tout au long du MOOC.

Ensemble, vous avez cherché une modalité qui vous permette d’allier, de façon efficiente et « punchy », vos moyens de PME et la possibilité de diffuser largement sur ce sujet pour lequel vous êtes reconnus et qui vous tient à coeur ?

Oui, j’ai souhaité avant tout utilisé un moyen de communication disruptif.
En effet, il est difficile pour des cabinets d’avocats de taille modeste, de trouver l’énergie de communiquer. Souvent les canaux de communication classiques sont obsolètes et ont peu d’impact. Pour ce sujet qui sort des sentiers battus, un peu frondeur et de prime abord anxiogène, il fallait un peu d’audace 😉

Au moins avec le MOOC, la démarche est innovante (et clairement différenciante) !

Et les coulisses de l’élaboration de ce 1er MOOC du cabinet ?

Pour commencer, une question que se pose sans doute le responsable d’une PME qui lit cet article… comment fait-on pour poursuivre son activité d’avocat, diriger son entreprise et faire son MOOC, quand on est un cabinet, avec certes des gens super investis, mais qui reste, pour l’instant de taille « modeste ».
Construire un MOOC (même un mini MOOC 😉 ) représente un travail vraiment conséquent en coulisse… vous avez œuvré pendant plusieurs mois…

Je ne vous cache que cela a été un vrai challenge ! 😉
Tout le cabinet s’y est mis et j’’ai été épaulé par mon épouse et associée, mon assistante, mes collaborateurs avocats. Bref, ils ont assuré une partie de mon travail du cabinet pendant la réalisation du MOOC.

Je crois comprendre aussi que ce projet a contribué à modifier votre organisation ? Par exemple vous avez beaucoup fonctionné en mode collaboratif, à distance… vous avez utilisé de l’outillage pour travailler à distance ( drive, des visio-conférences etc) bref vous avez digitalisé votre fonctionnement ?

Effectivement, et la clé, cela a été de se mettre en mode projet pour assurer de front mes activités de chef d’entreprise, avocat et le MOOC.

Là, Vincent Le Faucheur minimise un peu, car pour faire son MOOC, il aura dû successivement enfiler de très nombreuses casquettes… aller de la stratégie à l’écriture de scripts, de la communication au passage devant la caméra etc. Et puis, il aura dû aussi « digérer » des ingrédients de web marketing, de pédagogie distancielle, de communication web… des univers un peu éloignés de son quotidien d’il ya quelques mois…

Mais, j’y pense, dites nous, en tant que PME, vous n’êtes pas équipé, comme dans certains organismes de formation ou entreprises, de plateforme technique… où hébergez vous votre MOOC ?

La solution a été d’hébergé mon MOOC chez MOOCit que je trouve d’un excellent rapport qualité-prix.

Effectivement, la startup utilise la technologie edX (la même que la plateforme FUN) et accueil sur un espace dédié et personnalisé les MOOC des entreprises.

Bon après ce large tour d’horizon, je ne sais pas vous… mais moi, un MOOC pour reprendre la main sur un contrôle Urssaf, j’ai hâte de découvrir !

Et pour finir, scoop pour les lecteurs de Miss Mooc, quelques photos backstage des tournages, histoire de montrer toutes les facettes d’un avocat en action et de sa voix of 😉20160528_12091020160528_112554

Merci Vincent pour ce partage et à très vite sur votre MOOC

sac Miss MOOC

Miss MOOC

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s