Les petits secrets de mon EPA !

learning william-iven-19843

Et vous, avez-vous pensé à construire votre avenir ?

Eh oui, tel un magicien, je m’apprête à vous dévoiler tous mes secrets ! Vous vous souvenez de mon article sur l’environnement personnel d’apprentissage ? L’EPA, un élément d’un nouveau modèle de formation ? Eh bien, voici la vue de Miss L&D en tant qu’apprenante qui construit chaque jour son propre environnement d’apprentissage.

Et vous, où en êtes-vous de votre côté ?

En fait mon environnement à moi est fait d’expérience : j’expérimente, je teste et j’apprends à mettre en place tout ce qui m’apporte de la valeur ajoutée. Pour moi, l’EPA que je construis est un mélange d’informations, de formations, de partages et d’expérimentations in real life qui m’enrichissent pour être plus performante dans mon métier mais aussi pour me permettre de développer mes passions.

Pourquoi est-ce que je construis cet EPA, me direz-vous ? parce que j’ai envie que mon métier fasse partie de ma vie et que ce ne soit pas l’entreprise qui me dicte ce que j’ai à apprendre et le chemin que je vais suivre pour ma carrière mais bien moi qui choisisse. Et puis, aujourd’hui, le digital est là pour faciliter mon développement personnel ! Alors j’en profite à 100%.

En ce qui me concerne, construire mon EPA, c’est m’améliorer constamment. Et surtout me permettre de faire ce que j’aime et de trouver la direction dans laquelle je décide d’aller. La première chose à faire est donc de définir ce que je veux aller caction jakob-owens-199505.jpghercher. Une fois que je sais ce que je veux changer, améliorer, apprendre, je cherche, teste et mets en pratique .
Comment je fais exactement ?

Bien sûr, je suis sûre que vous avez déjà deviné !

Première action : je suis l’actualité des MOOC .

Dernièrement, j’ai suivi le MOOC lead de Cécile Dejoux mais aussi le MOOC innovation du CNAM sur la plateforme FUN. Le point commun pour moi, c’est l’innovation. Aujourd’hui, le monde change à une telle vitesse que j’ai envie de le suivre. Et l’innovation, j’adore ça! Pour trouver un MOOC , vous pouvez consulter le site MyMOOC qui répertorie les MOOC existants.passion

Et vous quelle est votre passion ? Que voulez-vous savoir-faire demain ? Ou qu’avez-vous toujours rêver de découvrir ? Il est temps de vous lancer.

Bon, les MOOC, vous connaissez ! Quoi d’autre me direz-vous ?

Je cherche les événements qui ont rapport avec mon métier actuel mais aussi celui qui pourrait être le mien demain.

Je me rends à l’iLearning Forum, aux Digital Learning Days organisés par l’ILDI, au salon des solutions RH. Je participe à des évènements innovants type Hackaton …

J’assiste à des petits déjeuners qui développent un thème dont j’ai besoin pour me développer moi-même.

Et puis encore ? Vous êtes curieux !

Je suis l’actualité des webinars.

Par exemple, la série réalisée par Learning Sphere. Avez-vous entendu parlé de ce collectif d’experts en formation multimodale ? Eh bien, ce collectif réalise une série de plusieurs « web conférences gratuites inspirantes, formatives et créatives ». Il suffit d’aller sur le site pour s’y inscrire. (http://learning-sphere-experience.com/). J’ai fais mes premiers pas en création d’une chaîne YouTube par exemple. Et si vous ne pouvez pas assister au webinar à la date prévue, ils sont disponibles en replay . Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas y assister.

Un autre point important est d’organiser sa veille : je lis énormément. Je m’abonne à des newsletters pour être informée des nouveautés : nouvelles pratiques, nouvelles technologies. Je cherche des slideshare sur Linkedin quand j’ai besoin de progresser sur un point en particulier ou sur Scoop it.

Je consulte des TEDx ; j’adore ces conférences filmées : les orateurs sont vraiment bons et leurs histoires incroyables! Ils me font rêver ou … paniquer mais les idées sont toujours marquantes. Elles vous permettent parfois d’avoir des arguments un peu étonnants lorsque vous faites vous-même une présentation.

MOOC, webinars, événements, newsletter … Tout cela n’est pas suffisant sans un réseau dont vous prenez soin. Attention, un réseau ce n’est pas des personnes que vous sollicitez si besoin. Un réseau pour moi, c’est du partage avant tout et de la générosité.

Chacun s’apporte mutuellement. Partager sa veille avec son réseau sur Twitter, sur Linkedin, Google + ou Facebook est une pratique à développer.

Dans un même réseau, nous partageons nos passions. Un réseau c’est aussi de l’écoute quand on est parfois un peu perdu et qu’on cherche une nouvelle voie.

Cette notion de partage est pour moi essentielle. Le respect des autres, la reconnaissance de ce qu’ils sont et ce qu’ils font est vitale.  Et ça ne vous coûte rien sauf un peu de temps, c’est gratuit.  Un jour vous avez le plaisir d’aider quelqu’un que vocoworking daria-shevtsova-57340us ne reverrez peut-être jamais. Et là, on est riche d’avoir participé à faire grandir une personne qui a fait un pas pour son avenir grâce à nous. C’est ça un réseau ! du partage vrai.

Pour faire tout cela, bien sûr, il faut des outils. Pour organiser sa veille par exemple, on peut avoir besoin de Stample ou Pearltree.  Twitter est aussi très utile, LinkedIn est essentiel.  Mais je laisse Miss Réso vous en dire plus. Elle est trop forte sur ce sujet.

Je fais aussi partie d’associations professionnelle pour tester, rencontrer en live.

Par exemple ce groupe des Miss, quelle belle aventure ! Jamais je n’aurais imaginé découvrir de cette façon de si belles personnes.  Une histoire professionnelle de passionnées qui se transforme en une histoire d’amitié avec toutes nos différences. On travaille pour vous, on teste, on apprend toujours plus. Tout cela grâce une super leader. Je vous avoue en off que Miss MOOC, elle a une énergie fantastique !
Ecrire ces articles, c’est aussi apprendre. Eh oui on essaie de vous toucher pour vous plaire, vous engager avec nous dans cette belle histoire. Quoi de plus magique que de vous toucher avec des mots ?

Pour partager entre nous , on utilise les web meeting avec l’outil Hangout par exemple mais aussi des espaces communautaires.

Et oui, transmettre c’est important !

C’est que l’on n’apprend jamais plus qu’en transmettant. Transmettre fait partie de son EPA. On peut transmettre aussi en participant à des événements et en témoignant des actions menées.
Un bon EPA vous permet de tester, de tâtonner, de vous tromper. Le plus important c’est de faire. Après on peut mettre en pratique dans notre vie professionnelle sans risque. Et on s’adapte.

Enfin, pour être plus terre à terre, j’utilise aussi mon CPF (Compte Personnel Formation), pour améliorer mon anglais, par exemple, mais vous pouvez l’utiliser pour d’autres formations.. Et vous qu’avez-vous fait avec votre CPF ?

Alors oui, construire son EPA, cela demande de l’énergie. Je me souviens d’un jour où quelqu’un m‘a dit « eh oui, ce n’est pas facile d’être libre ! ». Ce sont des choix, de l’investissement, de la volonté. Mais la vie nous le rend au centuple. On grandit sans même s’en rendre compte et on fait des rencontres extraordinaires.

Osez construire votre EPA. Moi, j’achète !

Et surtout partagez vos idées et vos pratiques avec nous en ajoutant des post !

Miss L&D

sac Miss L&D

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s